Dans cet article

Symptômes des acouphènes pulsatiles

Bien que les sons associés à chacune des deux formes d’acouphènes puissent varier d’une personne à l’autre, la forme pulsatile de cette affection se manifeste principalement par un bourdonnement dans l’une des oreilles ou les deux. Il est également possible d’entendre les bruits suivants :
  • Des soufflements
  • Des grincements
  • Des grésillements
  • Des sifflements
À ces sons s’ajoutent parfois des bruits sourds ou palpitants au rythme des battements de votre cœur (sous l’effet du sang qui circule dans votre corps).

Causes des acouphènes pulsatiles

Si les acouphènes classiques ne présentent généralement aucune cause identifiable, il est probable qu’un facteur sous-jacent soit à l’origine des acouphènes pulsatiles (bien qu’il soit encore difficile de l’établir).
De nombreux cas sont dus à une modification du flux sanguin dans les vaisseaux situés dans et près de l’oreille (autour de la tête ou du cou), ou à une modification de la perception que vous en avez.
Ce changement peut se produire pour plusieurs raisons, notamment en raison :

  • D’une augmentation de la circulation sanguine dans votre corps
    Cela peut se produire à la suite d’une grossesse, d’un exercice physique, de certains médicaments ou d’une anémie (carence grave en fer).

  • De l’irrégularité de certains vaisseaux sanguins
    Les vaisseaux sanguins de forme irrégulière peuvent favoriser l’accélération de l’écoulement du sang, et génèrent donc plus de bruit que lorsque le sang s’écoule lentement.

  • Du blocage des artères
    L’athérosclérose est une maladie qui, en causant le dépôt de graisses dans les artères, entraîne leur obstruction et la mauvaise circulation du sang.

Votre perception du sang qui circule dans et autour de vos oreilles peut être causée par des affections susceptibles de bloquer vos oreilles et ainsi amplifier vos sons internes. Notamment, les perforations de tympans et les bouchons de cérumen.
Voici d’autres causes courantes d’acouphène pulsatile :

  • Hypertension intracrânienne
  • Hyperthyroïdie – lorsque la glande thyroïde est hyperactive
  • Blocage de vos artères
  • Altération de la perception – provoquée par des facteurs tels que la perte auditive de transmission
  • Tumeurs de la tête ou du cou 

Vous pouvez également présenter des symptômes d’acouphènes pulsatiles si vous souffrez d’une affection qui entraîne une augmentation de la pression dans votre tête (caractérisée par des maux de tête et des problèmes de vue, ainsi que par des acouphènes pulsatiles).
Si vous remarquez des signes indicateurs d’un acouphène pulsatile, parlez-en à votre médecin dès que possible afin qu’il puisse vous examiner et confirmer ou infirmer ce diagnostic.

Diagnostic des acouphènes pulsatiles

Il est important de faire évaluer tout symptôme par votre médecin généraliste.
Lors de votre consultation, ce dernier procèdera à l’examen initial de vos symptômes ainsi que de vos antécédents médicaux, approfondira son examen, puis examinera vos oreilles et votre cou pour vérifier la bonne circulation de votre sang.
Il peut également organiser des examens complémentaires pour déterminer la nature exacte de votre maladie. Ceux-ci peuvent prendre la forme :

  • D’un test auditif
  • D’une analyse de sang
  • D’une IRM
  • D’un TDM
  • D’une angiographie (pour examiner le bon fonctionnement de vos vaisseaux sanguins)
  • D’ultrasons
Si votre médecin détecte des acouphènes pulsatiles à l’aide d’un simple stéthoscope placé sur votre cou ou votre crâne, il posera le diagnostic des acouphènes pulsatiles objectifs. À l’inverse, ils seront déterminés comme acouphènes pulsatiles subjectifs.
Votre médecin ou votre audioprothésiste peut vous réorienter vers un spécialiste de l’oreille interne, du nez et de la gorge (ORL) en vue d’en rechercher les causes potentielles.
 

Traitement des acouphènes pulsatiles

Dans la plupart des cas d’acouphènes pulsatiles, le traitement consiste à s’attaquer à la cause sous-jacente.
Par exemple, s’ils sont provoqués par une pression artérielle élevée ou une affection impliquant une veine ou une artère, les acouphènes pulsatiles peuvent guérir avec une prise de médicaments ainsi qu’en mettant en œuvre certains changements de mode de vie. Ces changements peuvent consister à :

  • Avoir une activité physique régulière
  • Arrêter de fumer
  • Réduire le stress
  • Adopter un régime pauvre en sodium

Certaines causes sous-jacentes peuvent nécessiter la prise de médicaments ou une intervention chirurgicale. Votre médecin et votre spécialiste ORL seront en mesure de conseiller le plan d’action le plus adapté.

Lorsqu’il n’y a pas de cause sous-jacente (ou qu’elle ne peut être identifiée), le traitement des acouphènes pulsatiles consiste à gérer la situation, c’est-à-dire à apprendre à votre cerveau à ignorer les sons acouphéniques. Ce faisant, vous pouvez limiter leurs impacts sur votre vie quotidienne. Les options comprennent :

  • La thérapie sonore
  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
  • La Tinnitus Retraining Therapy (TRT)
  • Des exercices de relaxation
  • Des techniques de pleine conscience
  • Des conseils

Foire aux questions

Les acouphènes pulsatiles peuvent-ils être dangereux ?

Les acouphènes pulsatiles ne sont généralement pas dangereux, même si les symptômes peuvent s’avérer gênants pour certaines personnes. Votre médecin ou audioprothésiste vous conseillera la marche à suivre pour éviter ces problèmes.
Il est possible que vos acouphènes pulsatiles soient causés par un problème de santé sous-jacent ; assurez-vous donc d’en parler à votre médecin généraliste ou à un spécialiste de l’audition dès que vous en remarquez les symptômes, afin qu’ils puissent effectuer des tests et vous conseiller.

Les acouphènes pulsatiles disparaissent-ils d’eux-mêmes ?

Les acouphènes pulsatiles peuvent disparaître, mais cela varie au cas par cas et dépend entièrement de la cause sous-jacente.

Les cas courants d’acouphènes pulsatiles, comme lorsque la pression sanguine augmente lors d’un exercice physique, ont tendance à s’atténuer dès que le corps se régule.

Comment puis-je mettre un terme à mes acouphènes pulsatiles ?

Il est parfois possible de guérir les acouphènes pulsatiles en en traitant la cause sous-jacente. Par exemple, un régime pauvre en sodium et une activité physique régulière peuvent atténuer les symptômes des personnes souffrant d’hypertension artérielle.
Néanmoins, il est toujours important d’en parler à votre médecin afin de déterminer la meilleure façon de traiter ou de gérer vos acouphènes pulsatiles.

Existe-t-il un lien entre les acouphènes pulsatiles et l’anxiété ?

Bien que rien ne permette d’affirmer que les acouphènes sont causés par le stress, celui-ci peut toutefois les aggraver. De nouvelles recherches ont suggéré un lien entre l’anxiété et les acouphènes pulsatiles, en particulier après une période de stress important.
Dans ce cas précis, les symptômes s’intensifient chaque fois que vous êtes soumis à un haut niveau de stress. En prenant soin de votre santé mentale ainsi que de votre bien-être physique, vous pouvez contribuer à atténuer l’impact des acouphènes pulsatiles sur votre vie quotidienne.

Les acouphènes pulsatiles sont-ils permanents ?

À moins qu’il n’existe une cause sous-jacente pouvant être traitée ou qu’ils ne soient apparus à la suite d’un exercice physique intense, les acouphènes pulsatiles sont généralement permanents. Ils disparaissent rarement d’eux-mêmes, mais cela varie d’un cas à l’autre.

Il existe toutefois des moyens de gérer cette maladie. De nombreux patients trouvent notamment que la thérapie sonore, la thérapie de relaxation ou la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) les aident à soulager leurs symptômes.

Les acouphènes pulsatiles peuvent-ils être soignés ?

Oui, s’ils présentent une cause sous-jacente, et que le traitement de cette dernière est efficace.

Dans certains cas, la cause est introuvable et le traitement consiste alors à gérer l’affection plutôt qu’à la guérir. Il existe de nombreux moyens d’y parvenir, notamment la Tinnitus Retraining Therapy (TRT) la pleine conscience et la thérapie sonore.

Les acouphènes pulsatiles sont-ils héréditaires ?

Des recherches récentes montrent que certaines formes d’acouphènes peuvent être héréditaires et qu’il est possible d’être génétiquement prédisposé à les contracter. Cependant, des preuves tangibles continuent de prouver que les facteurs environnementaux en sont également la cause.

Les acouphènes pulsatiles peuvent-ils être intermittents ?

Oui. Les bruits associés aux acouphènes pulsatiles tels que les palpitations, les sifflements et les bourdonnements ne sont pas toujours constants et peuvent être intermittents.

C’est particulièrement le cas si l’affection est provoquée par l’exercice physique, car il est fréquent que les symptômes s’atténuent lorsque la tension artérielle retrouve son niveau normal.

Les acouphènes pulsatiles ne constituent généralement pas une source d’inquiétude. Cependant, certains cas peuvent entraîner des problèmes de santé graves ; il est alors essentiel de se faire examiner par un médecin généraliste ou un audioprothésiste qualifié dès que possible.